Créer un verger : conseils et astuces

La première indication à savoir est qu’il faut disposer d’un espace assez aéré pour que les arbres fruitiers puissent se développer convenablement. Les arbres les plus courants dans ce domaine sont le cerisier, le pêcher, le cognassier, le pommier, l’oranger, le poirier et le prunier. Pour pouvoir aménager son verger correctement, retrouvez tous les conseils nécessaires à ce propos.

Les différents modèles possibles

En fonction de l’espace dédié à cet effet, il est possible de concevoir divers modèles de vergers. On notera également que la surface du verger déterminera le type d’arbre fruitier à cultiver. En effet, certains arbres requièrent un espace plus large. Parmi ces modèles, on a le pré-verger qui rassemble les arbres fruitiers poussant librement dans un vaste milieu. Ensuite le petit verger où l’on peut planter un arbre fruitier dans un jardin de petite taille ou sur la terrasse. Pour ce faire, on le met dans un pot ou choisir des arbres nains.  Créer un verger bio est également possible pour préserver l’environnement et la santé. Et pour terminer, on a le verger conservatoire qui a pour but de protéger les espèces et les techniques locales.

L’espace à aménager pour son projet

Il est important de prendre quelques facteurs en compte lors de la conception de son verger. On peut noter parmi eux : la qualité du sol, l’exposition à la lumière et la sélection des arbres. Au départ, le sol doit être d’excellente qualité, disposant d’un bon système de drainage pour un enracinement parfait. De ce fait, il est recommandé de consulter l’avis d’un spécialiste en la matière pour déterminer la qualité du sol. Quant à l’exposition, les arbres fruitiers sont plutôt à l’aise sous une exposition ensoleillée pour pouvoir se développer et s’épanouir dans les règles de l’art. Il faudra également penser à mettre la plantation à l’abri des vents.

La sélection des arbres à cultiver

Le conseil apporté à ce sujet est d’opter pour des variétés qui s’adaptent facilement au climat de la région afin que l’arbre puisse y vivre normalement. On notera qu’il existe certains arbres qui sont considérés comme autofertiles. De ce fait, on peut les planter indépendamment des autres espèces. Pour avoir plus de récolte, il ne faut pas oublier de cultiver plusieurs plantes tout autour de son verger pour favoriser la pollinisation. Il est à souligner qu’il est essentiel d’établir un plan de plantation avant de choisir l’emplacement de chaque arbre fruitier.

Pourquoi choisir du parquet clipsable ?
Zoom sur les gabions, l’atout structure de votre espace jardin