Le fonctionnement d’une tondeuse thermique

tondeuses thermiques

Avant le milieu du 20e siècle, les tondeuses à gazon étaient pour la plupart dotées de cylindres, avec une lame qui tirait toute sa puissance de la personne qui la poussait. Aujourd’hui, de puissants tracteurs, robots et même aéroglisseurs permettent d’entretenir plus facilement le jardin. La plupart ont une chose en commun : une lame rotative alimentée par un moteur. Basée sur ce principe, la tondeuse thermique, apparue en 1955, connaît un énorme succès. 

Caractéristiques du moteur et du carburant approprié

Une tondeuse thermique a un petit moteur et comme la plupart des engins de ce type, elle nécessite que l’utilisateur tire un cordon de démarrage. Certains modèles automoteurs, disponibles sur ce site, peuvent avoir une batterie et un démarreur, ce qui facilite bien sûr le processus de démarrage. Le moteur fonctionne pour faire tourner les lames directement et sur certains modèles, il peut même y avoir un frein séparé qui peut aider à arrêter les lames. La vitesse des lames est ajustée par une manette des gaz, qui se trouve sur le guidon.

Le carburant de votre tondeuse à gazon doit toujours être propre et exempt de plomb. Utilisez de l’essence avec un minimum de 87 octanes/87 AKI (91 RON). Le carburant contenant jusqu’à 10 % d’éthanol ou jusqu’à 15 % de méthyl tert-butyl éther est acceptable. Certaines stations-service vendent maintenant de l’essence contenant jusqu’à 15 % d’éthanol. Ce produit n’est pas recommandé ou approuvé pour une utilisation dans les petits moteurs. Le carburant combinant de l’essence sans plomb sans éthanol avec un stabilisateur de carburant peut prolonger la durée de vie du moteur.

Tondeuse thermique : choix de la hauteur de lame

La lame équipant une tondeuse à essence se décline en différentes largeurs. La version de 46 cm est appropriée pour tondre une surface inférieure à 1000 m². Pour une aire de pelouse comprise entre 1000 m² et 2500 m², il vaut mieux choisir une lame de 55 cm. Au-delà de ces surfaces, choisissez la lame la plus large, idéalement plus de 60 cm.

Pour obtenir une plus belle pelouse, vous ne pouvez pas simplement laisser la lame à la même hauteur du début de la saison jusqu’à la dernière coupe. Lors de la toute première coupe, celle-ci doit être relevée très haut pour « couvrir » simplement l’herbe. Au fil du temps, vous pouvez abaisser progressivement la lame à la hauteur souhaitée.

La hauteur de lame d’une tondeuse à essence peut être modifiée différemment de celle d’une tondeuse électrique. Le réglage de la hauteur des roues déterminera la hauteur totale sur laquelle reposera la lame. La modification de la hauteur peut être effectuée grâce à un levier de déplacement.

Principe de coupe et de ramassage de l’herbe

La grande majorité des utilisateurs optent pour une tondeuse rotative. Ces modèles présentent de nombreux avantages : ils sont maniables, légers, prennent peu de place et sont moins chers.

Les tondeuses à cylindre ne sont généralement utilisées que pour les pelouses qui nécessitent des soins plus spécifiques. La qualité de leur coupe est excellente, car la lame coupe proprement, contrairement aux lames rotatives qui « hachent » l’herbe.

Sous le pont, la lame tourne, soulevant et coupant l’herbe lorsqu’elle tourne à grande vitesse. L’herbe coupée est ensuite soufflée dans le canal du bac à herbe et est ensuite déposée sur la pelouse ou dans le bac à herbe où vous pouvez ensuite choisir de vous en débarrasser à votre guise.

Pour le ramassage, certains modèles sont dotés du système de paillage. Cela vous évite de ramasser l’herbe coupée qui est plutôt paillée et laissée sur la pelouse comme engrais. En option, vous pouvez choisir une tondeuse thermique munie d’un bac à herbe dont la capacité dépasse généralement 45 litres.

L’eau source de vie…
Je me prélasse sur ma terrasse…